Vous êtes ici : Accueil > Espace famille > Nos formations > La Classe de Seconde > Ens. d’explo. et Atelier Théâtre > L’ens. d’explo. théâtre > Après l’option : une ancienne élève en classe prépa théâtre à Caen
Par : lajoux
Publié : 28 février 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Après l’option : une ancienne élève en classe prépa théâtre à Caen

Questions à Alice Maniable

Que vous a apporté l’expérience de l’option et de l’atelier du lycée Porte Océane en tant que lycéenne ?

L’option et l’atelier m’ont énormément apporté sur le théâtre ; c’était la première fois que je travaillais et m’investissais autant dans un projet. C’est une expérience très particulière, très enrichissante et particulièrement excitante de passer des heures et des heures à retravailler une scène, ou à voir les autres travailler, essayer de lui donner un sens, de voir au fur et à mesure que quelque chose d’autre naît et que d’un coup, la scène prend une toute autre allure !

Quel est votre souvenir le plus fort de cette expérience ?

La semaine en Espagne où nous avons repris Roméo et Juliette, les stages aux Hellandes avec l’atelier, les répétitions complètement ratées où on se demande pourquoi on s’est embarqué dans une aventure pareille, ou celles qui ont particulièrement bien fonctionné ; et évidemment les représentations à la fin !

Vous êtes aujourd’hui élève en classe préparatoire au lycée Malherbe de Caen. Pourquoi avez-vous choisi cette voie ?

J’ai choisi de faire une classe préparatoire à Caen d’abord parce que cette voie me permettait de ne pas me spécialiser dans un domaine, puisque les deux années de prépa offrent un enseignement pluridisciplinaire (un peu comme au lycée, avec quelques matières en plus), ensuite parce Caen est la seule ville de Normandie à proposer une prépa avec l’option théâtre, et que je ne voulais pas abandonner cette « matière ».

Est-il facile d’allier théâtre et études supérieures ? Comment s’organise cet enseignement en classe prépa ? Quelle part de théorie, de pratique ? Quels sont les atouts de cette formation, selon vous ?

Il est tout à fait possible d’allier théâtre et études supérieures, à la fac et même en prépa puisque certains lycées proposent cette option comme n’importe quelle autre option à choisir en hypokhâgne. En classe prépa, l’option en elle-même prend quatre heures par semaine. Mais il arrive qu’en parallèle soit monté un projet ; cette année nous présenterons un montage des Trois Soeurs de Tchekhov. L’année est divisée en deux semestres : au premier, nous avions un cours sur deux consacré à la pratique ; au second, deux sur trois. Cette formation apporte de réelles connaissances d’un point de vue théorique. Avec les dissertations et les comptes-rendus de spectacles à rendre régulièrement, elle permet d’affiner son analyse et son esprit critique sur tout ce qu’on peut voir. Cette option permet aussi à ceux qui ne sont pas passés par une option au lycée ou par n’importe quel atelier avant la classe prépa de tenter une première approche du jeu théâtral.

Cela facilite-t-il votre fréquentation des lieux de spectacles ?

Bien sûr, nous avons trois abonnements dans trois théâtres différents de Caen, et nous allons voir peut-être une quinzaine de spectacles dans l’année ! Sans compter les déplacements à Cherbourg ou les comédiens qui viennent présenter leur pièce dans l’amphi du lycée.

Projetez-vous de poursuivre le théâtre en tant que professionnelle après votre cursus universitaire ?

J’aimerais bien, mais c’est assez difficile de se projeter dans l’avenir en n’ayant que ce projet, on ne peut pas savoir à l’avance si tout va fonctionner comme on l’avait prévu... C’est un des avantages de la classe prépa pour ceux qui ne savent pas quoi faire, le choix est repoussé de deux voire trois ans !

Voir en ligne : Infos sur la classe prépa théâtre du Lycée Malherbe de Caen