Vous êtes ici : Accueil > Espace famille > Nos formations > La Classe de Seconde > Ens. d’explo. et Atelier Théâtre > L’ens. d’explo. théâtre > Après l’option : le témoignage de Charlotte Janon
Par : lajoux
Publié : 24 mars 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Après l’option : le témoignage de Charlotte Janon

Récit d’une vocation

Charlotte a fait une licence de lettres modernes à Sorbonne (Paris IV) suivi d’un master à Denis-Diderot (Paris 7). Ses deux mémoires portaient sur Belle du Seigneur d’Albert Cohen.

Sa première compagnie théâtrale s’appelait Les nuits vertes. Elle a écrit et monté le spectacle Le Cirque Poussière dans lequel jouaient d’autres anciens élèves de l’option : Alexis Langlois, Laetitia Botella, Julie Couppey, Nadir Louatib et exceptionnellement Quentin Anclin). La compagnie a également créé Le Requin chagrin dans lequel elle joue avec notamment Laetitia Botella, Thomas Girou et Mathieu Bonvalet, mis en scène par Alexis Langlois.

Elle poursuit aujourd’hui ses expériences théâtrales en montant récemment une association avec Alexis Langlois et une autre amie, qui s’appelle Les froufrous de Lilith, dans laquelle elle a le projet de monter une adaptation libre de La Bête Humaine d’Emile Zola.

JPEG - 301.8 ko

Récit d’une vocation

Je me souviens encore de mon état d’anxiété en me rendant à l’entretien de sélection pour l’option théâtre de Porte-Océane...
J’avais l’impression de jouer ma vie, et... peut-être que ce n’était pas tout à fait faux, finalement.
Pourtant, rien n’était gagné ! Je sortais du collège avec un carnet de notes brillant et mes professeurs me voyaient déjà empocher un bac S avec la mention très bien dans un lycée prestigieux. Malheureusement pour eux, ce n’est pas du tout ce que je souhaitais...
Me voilà à Porte-Océane en option théâtre avec une dizaine d’autres élèves venant d’un peu partout, nous sommes un peu perdus, nous ne savons pas encore que nous allons vivre les trois plus belles années de notre petite vie...

Vous trouvez que j’en fais trop ? Et pourtant, quand nous nous revoyons, sept ans après (car ces trois années nous ont tous soudés), nous parlons toujours de l’option et de l’atelier théâtre, de tout ce que nous avons vécu, de ce que cette expérience nous a apporté de souvenirs, d’ouverture d’esprit, de courage, de volonté ! Dans l’option, nous avons pu découvrir des textes et des auteurs, l’histoire du théâtre, nous avons eu la chance d’aller souvent voir du spectacle vivant, dont certains nous ont marqué durablement. Nous avons expérimenté la dramaturgie, la mise en scène, la scénographie, et le jeu, bien évidemment, avec des intervenants issus d’ « écoles » différentes. Nous avons réfléchi, nous avons goûté certaines méthodes, d’autres moins, et tout cela a aiguisé notre jugement, nous a apporté un véritable bagage théâtral et intellectuel. Et puis il y a eu l’atelier théâtre, et son rythme quasi-professionnel ! Avec lui, nous avons vécu une expérience hors du commun, nous nous sommes complètement immergés, des jours, des weekends, des vacances, des mois durant dans la création de pièces immenses ! Moi, Charlotte, j’aimerais bien savoir qui a eu la chance, à mon âge, d’avoir déjà joué Lioubov Andreievna dans La Cerisaie de Tchekhov et le fou dans Le Roi Lear de Shakespeare, et ce sur une semaine de représentations ! Nous sommes devenus une vraie famille, sous le regard attentif de professeurs/metteurs en scène vraiment talentueux...

L’option théâtre, ce fut tout ça, et aussi tout ce que nous avons acquis pour notre vie future.. Un amour du théâtre, du jeu, une volonté de créer, une ouverture sur le monde, de la rigueur, et l’envie de transmettre cela à notre tour...

Aujourd’hui, à 25 ans, j’ai un master de lettres, obtenu avec la mention très bien ; j’ai créé et monté deux pièces de théâtre avec d’autres anciens de l’option, réalisé des courts-métrages, joué dans d’autres, fait de la musique, de la photo, etc. Je n’aurais jamais réalisé tout ça sans mon passage par l’option théâtre. Je me rends compte aujourd’hui à quel point le choix que j’ai fait à 15 ans d’aller à l’encontre de l’avis de tous a été décisif... Certains anciens vivent maintenant du théâtre, d’autres ont choisi une autre route, mais personne n’a oublié. Pour ma part, ce sera la mise en scène, et pourquoi pas le professorat...dans une option théâtre !

Charlotte Janon ... que l’on remercie pour son témoignage !